Marie-Léontine Tsibinda

Le Blog

Événements

Nos articles

JEAN KABUTA – Le kasàlà… une école où l’on apprend à mieux s’aimer et aimer l’autre

Jean Kabuta, nous parle du « Kasàlà, l’art de la célébration », dans Albertine Tshibilondi Ngoyi (dir.), Ensemble construire l’interculturel. Perspectives Africaines, Paris, L’Harmattan, 2019, p. 49-73. Cet ouvrage collectif est une[…]

Read more

ALBERTINE TSHIBILONDI NGOYI-tout un art d’initiation à la culture de la rencontre

Le livre « Ensemble, construire l’interculturel. Perspectives africaines » est disponible en librairie, également en numérique et a été publié à l’occasion des 10 ans du Centre d’Études Africaines et de Recherches[…]

Read more

SANTÉ-Lettre ouverte d’Italie : « Africains, ne reproduisez pas nos erreurs ! »

Par Arianna PolettiJournaliste indépendante pour la presse francophone et italienne, basée à Tunis. Et si après la Chine et l’Europe, c’était le tour de l’Afrique ? Pour arrêter le coronavirus, il[…]

Read more

Biographie

Marie-Léontine Tsibinda est née à Girard, région du Kouilou, au Congo-Brazzaville. Détentrice d’une maîtrise en Littératures et civilisations américaines, de l’université de Brazzaville, elle exerce la fonction de bibliothécaire au Centre Culturel américain (1977-1997). Elle accède au bal littéraire avec Poèmes de la terre, 1979 et devient la première écrivaine publiée de son pays. Comédienne, elle joue dans le «Rocado Zulu Théâtre» de Sony Labou Tansi, (1979-1988). Après la guerre de 1997, elle séjourne à Niamey, au Niger en 1999, puis à Cotonou, au Bénin, juillet 1999-novembre 2001, avant de bénéficier d’une réinstallation au Canada avec sa famille. Marie-Léontine est aussi nouvelliste, conteuse et dramaturge. Son premier roman Lady Boomerang paraît en février 2017 aux Éditions L’Interligne à Ottawa. Prix UNESCO-Aschberg à Paris, pour sa nouvelle Les pagnes mouillés en 1996.

Mes livres

Ma boutique

Contactez-moi